Port de Moroni : Plus de 65 milliards pour la construction d’un port en eau profonde

Selon le vice-président en charge du ministère des Transports, après les études effectuées par l’équipe technique du projet, constituée des techniciens des ministères des Transports, de l’Aménagement du territoire et de la Société chinoise, le site de l’actuel port de Moroni est choisi pour la construction d’un nouveau, en eau profonde.

Hier jeudi 22 mars 2018 en début de journée, le vice-président chargé du ministère des Transports, Abdallah Saïd Sarouma, son collègue chargé du ministère de l’Aménagement du territoire, Moustadroine Abdou et le directeur général de la société China road and bridge corporation (Crbc), Yuan Jian ont procédé à la salle de conférence du ministère des Transports, à la signature du contrat commercial pour la construction d’un port en eau profonde en lieu et place de l’actuel port de Moroni.

Les travaux de construction de cette nouvelle infrastructure portuaire sont confiés à l’entreprise chinoise,China road and bridge corporation (Crbc), une société chinoise spécialisée dans la construction. Selon le directeur général de la société, Yuan Jian, les travaux auront une durée de deux ans, à partir de la date de la pose de la première pierre du chantier.

Le coût des travaux est estimé à hauteur de 165 millions de dollars, soit plus de 65 milliards de francs comoriens.Dans son discours, Yuan Jian a souligné qu’après deux ans d’études entre les techniciens des ministères des Transports, de l’Aménagement du territoire, et la société China road and bridge corporation, aujourd’hui, la société est venue concrétiser ce projet de construction du port en eau profonde à Ngazidja.

Source d’une croissance économique

Il a rappelé que l’Union des Comores se trouve dans l’un des points stratégiques du continent africain, et la construction de ce port à Moroni, sera une aubaine pour l’économie nationale. Mais également une bonne vision pour le développement socio-économique de l’Union des Comores. Yuan Jian a insisté sur le fait que la construction d’un port en eau profonde figure parmi les premières priorités, pour l’émergence prônée par le président de la République, Azali Asssoumani.

Selon lui, après la signature du contrat commercial, la société chinoise part avec les autorités comoriennes à la recherche du financement, dont l’Etat chinois, a déjà exprimé sa disponibilité d’aider les Comores dans son processus du développement socio-économique.

Quant au vice-président chargé du ministère des Transports, Abdallah Saïd Sarouma, il a salué les efforts du gouvernement chinois qui n’a jamais cessé d’accompagner l’Etat comorien dans son processus de développement socio-économique. Le vice-président a tenu à souligner que les travaux qui vont être effectués peuvent être vus sous forme d’extension. Mais le coup financier engagé pour ce projet ne laisse pas croire à une extension, mais plutôt à la construction d’un nouveau port proprement dit.

Il a rappelé que la construction de ce port est la concrétisation de l’un des projets et engagements de campagne du président de la République, Azali Assoumani mais également sa vision et sa politique, de faire des Comores, un pays émergent à l’horizon 2030. Il a annoncé que la pose de la première pierre de ce grand chantier portuaire aura lieu dans les prochains jours, et est programmé pour une durée de deux ans.

Selon lui, la construction de cette infrastructure portuaire est plus que nécessaire aux yeux des autorités comoriennes, pour permettre le décollage économique, et l’enregistrement d’une croissance économique considérable. Abdallah Saïd Sarouma a déclaré que la vision du gouvernement à travers son département ministériel sur ce projet consiste à capitaliser les quatre ports de l’archipel (Longoni, Mutsamudu, Bwangoma et Moroni), pour les rendre aux normes internationales, et permettre à l’économie nationale de prendre son envol et se rapprocher de celle des pays de la région.

Ali Abdou / Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*