Premier meeting: Mouigni s’est lancé en puissance

wpid-screenshot_2016-01-22-09-48-29-1.png

Débutée officiellement le mercredi 20 janvier, la campagne pour l’élection présidentielle de 2016 commence à connaître ses premières réunions publiques. Le RDC du candidat Mouigni Baraka, a lancé sa campagne par un grand meeting au stade de Ntsoudjini la ville natale de leur candidat.

image

Plusieurs milliers de personnes ont pris place au stade de Ntsoudjini où le premier meeting du candidat Mouigni Baraka a été organisé. Toutes les figures de l’alliance Nour RDC-RDR étaient là. La cérémonie a été marquée par la présence du secrétaire général du parti RDC Djaé Ahamada Chanfi au coté du candidat soutenu par l’alliance Nour Mohamed Youssouf qui vient d’arrivé d’un voyage en France. Ils étaient nombreux à s’être mobilisés, les partisans qui souhaitent incarner selon le directeur de campagne Mohamed Soulé « Le changement ». « Nos ambitions sont très simples : le changement pour amener définitivement la paix et le développement de notre pays », a-t-il annoncé.

De son coté, Bibi Sitou Rahada, a déclaré que « Mouigni Baraka s’est voulu proche des comoriens surtout les femmes». Expliquant qu’ « il a le sens d’un président car il ne fait pas de distinction de l’ile et du pays ». Pour elle, « les comoriens attendent un dévouement absolu. Ils veulent pouvoir compter sur le président tout le temps, ils veulent qu’il prenne en partage leurs difficultés, leurs peines, leurs souffrances ce qui fait de Mouigni Baraka, le seul candidat qui a tous ses sens », a-t-elle précisé.

Le candidat Mouigni Baraka s’est adressé aux couches populaires de la société comorienne après les allocutions des ses vice-présidents. Il a d’abord fait une petite histoire du bilan de ses cinq à la tête de Ngazidja avant de procéder à son élocution. « Les visages qui sont là montrent que la victoire est à nous. La campagne est ouverte depuis le mercredi, je suis le premier candidat à faire un grand meeting, ce qui montre que je suis le premier. Le premier et le premier », a-t-il lancé. Selon le gouverneur candidat au présidentielle, « si on me donne le destin de ce pays, il n’aura pas un manque de l’eau ni d’électricité ni de problème des routes. Je vous rassure que le programme que j’ai mis en place dans l’école primaire sera effectif dans les écoles secondaire de tout le pays », a-t-il promis. Il a par ailleurs assuré qu’une fois élu, « le redressement de la justice sera une affaire du président », a-t-il déclaré.
Nakidine Hassane

1 commentaire sur Premier meeting: Mouigni s’est lancé en puissance

  1. IL n’y a pas de paix durable aux COMORES sans les Assises Nationales,les élections de 2016 c’est du foutoir,rien n’est gagné à ceux qui estiment écarter les autres.Aujourd’hui la situation est de votre faveur au moment ou la roue tournera les autres seront axés des Séparatistes.Nous sommes confiants de la suite des évenements

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*