Préparatifs du mois de ramadan: l’électricité et l’alimentation au coeur des débats

A 30 jours du mois de ramadan, la vice-présidence en charge de l’économie et de l’énergie multiplie les réunions pour faciliter au mieux le déroulement de ce mois sacré pour les musulmans. A cet effet, la direction de l’Economie et la société d’eau et d’électricité (Ma-mwé) se sont rencontrés vendredi pour évaluer les besoins de la population.

Quelles sont les mesures à prendre au mois de ramadan ? Tel était l’objet de la réunion qui s’est tenue vendredi à la vice-présidence en charge de l’économie et de l’énergie avec la direction du commerce et la direction de la Ma-mwé; l’un pour la garantie de l’alimentation générale et l’autre pour la fourniture de l’électricité en ce mois dédié au jeûne. Le vice-président a émis le souhait de prendre toutes les dispositions nécessaires pour offrir aux Comoriens, un mois de ramadan sans difficulté.

« Au cours du mois de ramadan, il y’a une forte hausse des denrées de première nécessité. Nous sommes ici pour travailler et faire en sorte que le Comorien ne manque de rien au mois de ramadan et qu’il mange à sa faim », déclare Djaffar Ahmed Said Hassan. Les besoins en ce mois de jeûne double, d’où la nécessité de faire une évaluation de ce qui existe déjà et de ce qui ne l’est pas (…) Il est temps qu’on retrousse nos manches et qu’on travaille », poursuit-il.

Abdou Nassur, directeur de l’économie, assure avoir pris contact avec les operateurs du pays pour «avoir un aperçu de ce qui existe actuellement et les commandes qui sont en cours. Tout ça pour qu’il n’y ait pas de pénuries au mois de ramadan ». Pour le directeur général de la Ma-mwé, les équipes de la société travaillent déjà pour pouvoir fournir de manière régulière l’électricité dans les trois îles.

« Actuellement, nous travaillons sur la révision des moteurs. 4 techniciens de la société française ENRIA sont là et y travaillent », déclare Abdou Said Mdahoma. Pour la fourniture de l’eau, le patron de la Ma-mwé se montre confiant, et parle de stock en pompe. « La plupart du temps, notre principal problème réside dans les pompes. Et de ce côté, on peut vous garantir qu’il n’y aura pas de souci », poursuit-il. Cette réunion va se faire dans les deux autres îles et la vice-présidence en charge de l’économie et de l’énergie espère finir le travail d’ici la fin du mois d’avril afin d’avoir un aperçu avant le début du ramadan.

Mohamed Youssouf / LGDC

1 commentaire sur Préparatifs du mois de ramadan: l’électricité et l’alimentation au coeur des débats

  1. Bandes des menteurs , après nous avoir fait le Fiasco sur Mayotte,
    et avoir obtenu le soutient du peuple Comorien en l’ utilisant à d’ autres fins
    malhonnette , malsains et surtout dangéreux en trahissant toute la nation, maintenant vous voulez
    vous rachetez en parlant de l’alimentation et de l’ électricité pour le mois sacrés du Ramadan. Gasi bali soifi yi Comorie .

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*