Présidentielle 2016: Le colonel Azali en tournée à Mwali

L’ancien président de l’union des Comores Azali Assoumani a effectué une tournée à Mwali, la deuxième en moins de deux mois. L’objectif cette fois-ci est de « sensibiliser les cadres mohéliens sur l’intérêt qu’il y a à respecter les accords de Fomboni » mais aussi de faire un état des lieux de son parti dans l’ile.

image

Sans pour autant se déclarer officiellement candidat pour les présidentielles de 2016, Azali Assoumani a fait quatre jours dans l’ile et effectué le tour avec une forte délégation de ses partisans et sympathisants de Mohéli. Selon Salami Hamid, un ancien conseiller d’Azali, l’ex- chef de l’Etat était venu pour deux objectifs.
D’abord, pour éveiller les cadres mohéliens sur la nécessité de respecter les accords de Fomboni du 17 février 2001 (mettant fin à la double crise séparatiste et institutionnelle) qui ont abouti à la présidence tournante. Et c’est ce qui a permis à un comorien natif de Mohéli d’accéder pour la première fois à la magistrature suprême de l’Etat.

Pour Salami, Azali est très inquiet quand il voit un natif de Mohéli qui gravite autour de Sambi qui ne cacherait pas ses intentions de se porter candidat en 2016, aux élections primaires dont le tour échoit à la Grande-Comore, au risque de remettre en cause cette présidence tournante entre les îles.

Une allusion à l’ancien gouverneur de l’ile Mohamed Said Fazul, devenu un partenaire de taille du parti Djuwa de l’ancien Chef de l’Etat Ahmed Abdallah Mohamed Sambi. « C’est Mohéli qui devait prendre le devant dans la défense des acquis de la réconciliation » aurait indiqué le colonel Azali.
Pourtant des sources non encore officielles indiquent que le gouverneur de l’ile aurait coupé les ponts avec le président Ikililou, et s’apprête à se rallier aux camps Juwa-RDC. Cette décision serait intervenue lorsque le chef de l’Etat lui aurait signifié son refus de soutenir la candidature de l’actuel gouverneur de l’île, le tout puissant Mohamed Ali Said.

Le deuxième objectif du colonel Azali à Mohéli est, selon Salami Hamid, de s’enquérir de l’état d’avancement des activités de l’instance régionale du parti. Dans les trois grandes régions de l’ile Azali a appelé les jeunes cadres à adhérer à la Convention pour le renouveau des Comores (CRC).

Mouayad Salim/LGDC

1 commentaire sur Présidentielle 2016: Le colonel Azali en tournée à Mwali

  1. Il est temps à ce que tous les compatriotes du pays bougent pour dire non de la situation politique sombre du passé.Pour ceux qui cherchent des interrets personnels,égoistes et individuels,la porte est ouverte;qu’ils se cassent.Ils veulent toujours diviser pour mieux régner et soutenir les voeux du colonnisateur .

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*