Présidentielle 2016 : Un nombre record de candidatures

wpid-screenshot_2015-12-22-09-25-04-1.png

A l’heure où nous mettions sous presse, à quelques heures de la clôture des dépôts, la Cour constitutionnelle avait déjà enregistré 21 candidatures sur total de 47 dossiers retirés dans le cadre de l’élection présidentielle. Au niveau de la Ceii de Ngazidja, on compte 12 candidats au poste de gouverneur de l’île. Le dépôt des candidatures prenait fin hier à 23h 59.

image

Il n’y avait pas grand-monde à la Ceii de Ngazidja hier aux environs de 15h.  En tout, 12 dépôts dont 6 candidats indépendants.  Parmi ces derniers, il y a l’artiste Mohamed Elyas Othman, plus connu sous le nom de Maalesh, qui a créé la surprise en se lançant dans la course pour la magistrature de l’île. Mais aussi Maoulana Charif, député de Washili-Dimani, qui a mis sa menace à exécution.

L’ancien ministre de l’Economie d’Azali, qui conteste le choix de l’ancien ambassadeur des Comores à Riyad, Hamidou Karihila, comme candidat de la Crc, a décidé de se jeter dans la mêlée. L’autre enfant de Washili qui enfreint la discipline du parti,  c’est Djae Ahmada.

Il a tout de même déposé sa candidature au nom… du Rdc et ce, alors que l’alliance Nour, qui regroupe les deux principales formations qui soutiennent le gouverneur Mouigni Baraka, avait opté pour Youssouf Mohamed Boina. A n’y rien comprendre.

Au niveau des élections présidentielles, la Cour constitutionnelle avait enregistré, jusqu’à hier à 19h 30, une vingtaine de dépôts pour 47 dossiers retirés. Ici aussi, on assiste à quelques surprises.  Ainsi, Fahmi Said Ibrahim, leader du parti Pec, se présente en ‘‘indépendant’’.  Et, contre l’avis de ses proches collaborateurs, l’actuel maire de Moroni a fait, lui aussi, acte de candidature.

Une scission du parti Orange serait en cours, des ténors de cette formation s’étant déjà prononcés pour Mohamed Ali Soilihi. Les deux anciens présidents en vie  souhaitent rempiler. Azali Assoumani au nom de la Crc et Ahmed Abdallah Sambi pour Juwa. L’ancien président de l’île de Ngazidja, Mohamed Abdouloihabi, compte aussi redescendre dans l’arène.

Nous noterons également le retour de certaines «dinosaures », comme Said Ali Kemal, de MtaraMaecha ou encore Ali Nassor, ancien ministre des Finances de feu Ahmed Abdallah Abdéremane. La seule candidature féminine enregistrée hier est celle de Moinaécha Djalal.

Faiza Soule Youssouf/ Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*