Prise d’otage ? L’après manifestation de Ntsinimwashongo

8 personnes dont plusieurs mineurs ont été transférés à la gendarmerie de Moroni et sont en garde à vue.

A des visiteurs, un gradé a répondu, en présence de journalistes : on ne les relâchera pas tant que les autres manifestants recherchés ne seront pas aux mains nues autorités.

L’état prend des mineurs en otages ?

Hayba Fm

1 commentaire sur Prise d’otage ? L’après manifestation de Ntsinimwashongo

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*