En ce moment

Quand le développement est au rendez-vous, le flux migratoire s’inverse

QUAND LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EST AU RENDEZ VOUS, LE FLUX MIGRATOIRE S’INVERSE

L’union des Comores est le seul pays où il fait bon vivre et malgré la pauvreté de masse un nb pays , où vous pouvez appréhender la vie dans la sécurité totale .Au moment où la commission de l’océan Indien se réunit en Union des Comores où nous avons l’honneur d’assurer le secrétariat général à sa tête Hamada Madi Boléro . La France et l’Union des Comores viennent de signer un accord cadre pour les trois années à venir .

Nous devons être très attentif , c’est aussi l’avenir de la région qui est aujourd’hui en jeux .

. Voici le message d’un fervent défenseur de cette initiative que je voudrais adresser à nos éminents représentants. Pour mieux cerner ma pensée ,il suffit de regarder une carte et d’avoir une vision d’avenir. La solidarité géographique , la complémentarité économique et l’interprétation démographique nous sont imposées par la nature . Ce nouveau monde,il faut l’affronter avec ambition et humanité . Nous devons nous ressortissants de l’océan Indien nous préparer à relever le défi concurrentiel que nous lance la mondialisation . Nous devons combattre ensemble, le protectionnisme ambiant dans les échanges et PARTICULIEREMENT de nos produits agricoles ,car ceci fragilise les pays à faible revenu dans notre région.Faut il nier les tensions qui nous traversent ? il faut leur apporter des réponses fortes, mais des réponses qui nous rassemblent.un pays comme l’Union des Comores n’a pas les moyens de concurrencer la Région Réunion,qui est l’Europe dans l’océan Indien . L’UNION des Comores ne peut que jouer un rôle de complémentarité . Nous avons encore une chance inouïe , notre région est une havre de paix, mais nous savons aussi que la paix n’est pas un acquis définitif. Partout dans le monde d’aujourd’hui où se porte le regard il n’y a que discorde et conflit . Nous savons pertinemment que paix et alimentation vont de paire, alors luttons ensemble contre l’insécurité alimentaire .Ma conviction profonde est que notre développement sera régionale ou ne le sera pas . Lorsque je milite pour une meilleure gouvernance et me bat à l’échelle nationale et régionale en faveur de l’économie de marché plus responsable , d’une solidarité accrue en faveur des plus démunis , à la sécurité alimentaire, à l’emploi, c’est d’abord à la région Océan Indien que je pense .

Momo

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*