Quand le virus des fripes s’invite à la solderie de rue

Dans 5 ou 6 jours, le monde musulman célébrera la fin du mois de ramadan. Dans les ruelles de Mutsamudu, se frayer un chemin devient un parcours de combattant. C’est une coutume qui s’est enracinée depuis. La solderie de rue.

Les premiers à s’adonner à l’exercice, les commerçants de la Médina en manque de visibilité, mais aussi les marchands ambulants, chacun propose ses produits à même le sol à des prix attractifs mais la qualité c’est tout autre chose.

Depuis trois ans, un autre concept s’invite à la solderie, il s’agit du commerce des fripes.  Ce nouveau filon a le vent en poupe que ça soit en période de ramadan (pendant les soldes) ou en période normale. A tel point que désormais un espace est spécialement dédiée à cette activité place M’roni et même des magasins spécialisés ont pignon sur rue. Les « fripeshop ».

image

L’activité est prisée par les familles à budget limité mais aussi la classe moyenne. L’embarras du choix que ça soit pour les vêtements que pour les chaussures chacun tire son épingle du jeu. Cette année, beaucoup de commerçants voient même leur chiffre d’affaire en baisse. « À l’allure de la situation, pour pouvoir vendre, il faudra peut-être se convertir en vendeur de fripes. Nous ne vendons presque rien tous nos clients se ruent vers les fripes. Même pour ce mois sacré de ramadan qui d’habitude booste les ventes, les familles préfèrent s’habiller en fripes » constate Anli Mohamed commerçant dans la Médina de Mutsamudu.

image

Si ce commerce est prisé ce n’est pas seulement à cause de la crise économique endémique du pays, mais par ce que… « Avec les fripes, on a des produits de qualité de seconde mains qui viennent d’Europe et parfois même on tombe sur des vêtements de déstockages qui n’ont rien à voir avec les made In China importés de moyen orient abordable mais de piètre qualité. » nous confie une mère de famille atteinte par le virus des fripes.

KAY, Comores Infos

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*