Quatre postes, quatre vainqueurs de la mouvance

Les dernières élections aux Comores sont bouclées. Seule la cour suprême aura à reparler lorsqu’elle va donner les résultats définitifs des gubernatoriales de Ngazidja et Mwali. Désormais , on peut faire les comptes et à ce jeu, force est de constater que la mouvance présidentielle a pris tous les postes qui étaient en jeu. Soit il s’agit d’un succès retentissant qui voit les Conoriens rejeter l’opposition dans toute sa largeur, soit il est question du vol du siècle qui verrait les autorités s’accaparer sans management des quatre postes sans tenir compte des résultats sortis des urnes.

Dans un sens comme dans l’autre , avec ces élections, on a basculé dans un système inédit aux Comores. Un système qui renforce considérablement les pouvoirs du régime en place ou qui instaure la culture du vol dans notre jeune démocratie. Si Azali et ses compagnons ont été élus dans la transparence, on peut considérer que le président est un homme hyper aimé par les Comriens. Dans le cas contraire, cela voudrait dire qu’il n’en a que faire de la volonté des Comoriens.

1 commentaire sur Quatre postes, quatre vainqueurs de la mouvance

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*