Quatre syriens arrivés en kwassa-kwassa à Mayotte

gendarmes maritimes

Un mois et demi après l’arrivée de deux ressortissants syriens et un yéménite, ayant demandés l’asile politique, quatre nouveaux syriens sont arrivés clandestinement sur l’île de Mayotte ce Lundi 17 Novembre 2014

Ils ont dans un premier temps été conduits dans le centre de rétention administrative de Pamandzi, avant d’être pris en charge par La Maison Solidarité de Cavani en attendant que l’OFPRA (Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides) statue sur leur situation.

Une situation inquiétante d’après Samuel Boscher, rédacteur en chef de France Mayotte Matin, car la Syrie est un pays en guerre, tranché en le pouvoir loyaliste de Bachar El-Assad et l’opposition menée par l’Etat Islamique.

Ces quatre syriens seraient passés par le Yémen avant d’être arrêtés aux Comores et d’y être emprisonnés pour être entrés illégalement. Selon leur dire, ils auraient réussi à  graisser la patte des geôliers pour une évasion qui leur a permis de rejoindre Mayotte en passant par Anjouan.

Ces quatre hommes ont étés libérés afin de se rendre dans les locaux de Mayotte Solidarité à Cavani.

A titre d’information, en 2009, 15 irakiens avaient été interceptés de la même façon sur un kwassa qui allait accoster sur Mayotte. A cette époque, ils avaient été reconduits aux Comores point d’origine du départ. D’où ils ont été ensuite expulsés pour le Yémen.

Hors les syriens arrivés clandestinement sur Mayotte n’ont pas été expulsés, ce qui pourrait encourager d’autres syriens à venir s’installer à Mayotte.

Mayotte est-elle en passe devenir le nouveau portail d’entrée pour les pays en guerre du Moyen-Orient ? D’autant plus que le département français doit faire face à la pression migratoire venant des Comores et à la montée de l’Islam radicale.

 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*