Que se passe-t-il sous le ciel comorien ?

AB AVIATION, stoppée dans son élan, est clouée au sol depuis plusieurs mois. Des arguments inquiétants qui laissent planer le doute sur les mobiles réels de cette immobilisation lourde de conséquences. Un Etat qui se ridiculise par son impuissance, ses revirements et l’étalement au grand jour de ses contradictions. Et AB AVIATION se meurt à petit feu malgré son infatigable patron.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus


Et voilà qu’INTER ILE, traverse elle aussi une zone de turbulence. Après avoir surmonté l’obstacle AIR AUSTRAL, elle se retrouve devant AIR MADAGASCAR. Accusée de « viol de l’espace aérien malgache », pas moins ! Des arguties juridico-techniques balayées par le patron émérite d’INTER ILE dans un communiqué publié à Moroni. Concurrence déloyale pour asseoir un monopole de fait qu’on n’est même pas capable d’assurer !? Un Etat comorien trop discret qui laisse ses chefs d’entreprise à la merci d’autres Etats. Comme si on ignorait le principe de réciprocité !? Sous d’autres cieux, ce sont les intérêts des patrons du pays qui guident ceux qui ont les rennes des pays.

A croire qu’il n’est pas bon d’oser entreprendre en grand quand on est Comorien ! Car les tourments des deux compagnies d’aviation comoriennes ont surgi dès l’acquisition d’avions susceptibles d’élargir le champ d’action des compagnies comoriennes. Penser donc rivaliser avec les grandes AIR AUSTRAL, AIR MADAGASCAR, etc… quel culot pour ces Comoriens, ces derniers des derniers, on ne peut pas les laisser s’aventurer dans les cours des grands. Alors tout est mis en œuvre pour les briser avec en passant humilier l’Eta comorien.


Et la chanson disait « TSILI SHA MDUDU, MDZADZE GO VAHUO NAI, TSUDJUWA NABE DOVI » Il faudra que l’on se dote d’un puissant recours qui permettra au pays de redresser la tête !

Idriss

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*