Qu’est ce qui se cache derrière l’obsession de l’ancien président Sambi de se retrouver coûte que coûte au pouvoir en 2016 ?

wpid-screenshot_2015-12-07-09-06-01-1.png

Selon la loi, la tournante de 2016, revient à Ngazidja ou à un grand comorien. Il faut être obscurantiste ou un individu de caractéristique de la mauvaise foi pour ne pas comprendre cela. A lire sur l’article 13 de la constitution comorienne, tout est claire.

image

La Présidence à tour insulaire, pourtant n’est fut-il pas une exigence de l’Ile d’Anjouan, ile originaire de Mohamed Sambi ? Aux heures les plus sombres du séparatisme anjouanais, Mohamed sambi lui-même, s’arrangea au côté de cette rébellion. C’est par ce principe d’ailleurs qu’il s’est présenté aux élections présidentielles en 2006. Cela, je peux dire que ça a pris beaucoup de temps pour que les comoriens se mettent d’accord sur ce point. Ahmed Abdallah Sambi, avec un mandat présidentiel de cinq ans n’avait-il pas remarqué qu’il avait une erreur ? Pourquoi cherche-t-il d’explication actuellement ?

Aujourd’hui, un autre parti politique surnommé « JOUWA » est crée par Ahmed Abdallah Mohamed Sambi un an, avant les élections présidentielles 2016 aux Comores, encore une chose qu’il pouvait faire quand il était président des Comores.

Pourquoi un parti politique se crée-t-il au dernier moment avant les élections ? Mais malgré les critiques incessantes contre lui, je ne suis pas d’accord de ceux qui disent qu’il n’a rien fait pour les Comores. Certes, il n’a pas fait grand-chose. Mais qui a vendu le Galawa, n’est-ce pas lui, soous prétexte de développer le pays ? Palestine se trouve en guerre par ce qu’elle croyait aider la communauté juive en l’hébergeant sur son territoire. Aujourd’hui, cette communauté israélite est tournée contre elle, récupérant peu à peu la terre palestinienne.

Je crains que cela arrive aux Comores, quand le président Sambi vend notre nationalité à des étrangers n’ayant rien avoir ni de notre histoire, ni de notre territoire comme du pain au marché, cela donne la chaire de poule. Tous ses mauvais services rendus à notre nation, son obsession à redevenir Rais du pays quelques soit les conséquences, me pousse à m’interroger sur la question suivante : Pourquoi Sambi insiste –t-il de se présenter aux élections même si la loi ne lui autorise pas ? Y-a-il un danger, un souci pour lui, s’il ne se présente pas ?

Affaire de Combo, Affaire de ventes de nationalités, Affaire du vol de l’argent saoudien.

L’annonce de la candidature du général Salim Mohamed Amir n’a pas offert un cadeau à Sambi. Je pense que cette annonce a encore empiré les choses pour Sambi. Il reste à savoir pourquoi. La dernière sortie du général, réclamant à la justice d’auditionner l’ancien Président su le meurtre de son frère d’arme, le lieutenant Combo. La vague de soutien populaire de cette déclaration fait trembler le cœur de Sambi. Pourtant Ahmed Sambi ne devait pas se paniquer s’il n’avait rien à se reprocher, il devait se confier comme le général salim l’a fait, en laissant à la justice de faire son travail.

Le général Salim demande que Sambi, ex-président des Comores doit-être, écouté jugé aussi enfin d’éviter dans le pays une justice de deux poids et deux mesures. Pour Salim, étant donné que Sambi lui-même dit savoir connaître le mobile qui a provoqué la mort de Combo. Mais en entendant, est-ce c’est la justice ou sambi qui a peur de cette audition ? Je préfère vous laisser imaginer la réponse

Ali Hassani Ali

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*