Rapatriement des comoriens de Libye : 84 migrants seront à Moroni les 12 et 20 décembre prochains

Hier, nous annoncions le rapatriement d’un premier contingent de 22 comoriens de la Libye , le 7 décembre prochain. Le directeur de cabinet du ministère des Affaires étrangères, Abdallah Mirgane, déclare que l’Organisation internationale des migrations (Oim) a contacté le ministère pour lui faire part d’une modification dans le calendrier. Ainsi au lieu de la date initialement prévue, l’ensemble des migrants comoriens présents en Libye va quitter Tripoli les 12 et 20 décembre prochains. En tout, ils sont 85 comoriens dans la capitale libyenne et vont, avec l’appui de l’Oim, embarquer sur deux vols de 41 et 43 passagers. La quatre-vingt-cinquième personne est mineure et va être rapatriée incessamment. Abdallah Mirgane, explique qu’ils vivent dans une situation d’extrême précarité et ont été recensés grâce à l’appui de l’Oim et le concours de l’ambassade des Comores en Libye, de son chargé d’affaire notamment. Le gouvernement compte mettre en place une cellule de crise.
 
L’organisation du rapatriement des 22 migrants comoriens de la  Libye, prévu le 7 décembre prochain vient de subir quelques changements de dernière minute.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Selon les informations rendues publiques par le directeur du cabinet du ministre des Affaires étrangères, Abdallah Mirgane, en fin d’après-midi d’hier, l’Organisation internationale des migrants (Oim) vient d’informer le ministère qu’au lieu du 7 décembre, l’ensemble des migrants comoriens présents en Libye vont quitter Tripoli, les 12 et 20 décembre prochains.
Avec l’appui de l’Oim, les 85 ressortissants présents en Libye vont être embarqués sur deux vols de 41 et 43 passagers. Au cours de son intervention, le directeur du cabinet du ministre, a ajouté que le retour du premier comorien identifié mineur dans le centre de rétention à Tripoli  se fera incessamment.
Ce rapatriement de tous ces ressortissants comoriens a été  mis en œuvre par le gouvernement avec le concours de l’Oim et du système des Nations-Unies aux Comores.   
Pour le directeur du cabinet, les Comoriens présents en Libye se trouvent dans une situation d’extrême précarité et ont été recensés grâce à l’appui de l’Oim et le concours de l’ambassade des Comores en Libye, du chargé d’affaire notamment.

A en croire Abdallah Mirgane, certains de ces migrants sont des étudiants qui ont quitté les Comores avec l’espoir de s’inscrire dans une université et d’autres des candidats pour l’Europe et se trouvent dans des centres de rétention.
 
    Le ministre nous a demandé de mettre tout en œuvre pour leur retour aux Comores. 

Au niveau interne, les préparatifs pour l’accueil de ces migrants vont bon train. Selon Abdallah Mirgane, le gouvernement compte organiser une cellule de crise qui sera composée des ministères de la Santé, celui des Affaires étrangères, de l’Education et de la direction nationale de la protection civile.
La présence du ministère de l’Education dans cette cellule de crise est importante car nous avons découvert que parmi ces migrants figurent des mineurs.

Mariata Moussa /Alwatwan 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*