Réflexion sur l’entrée de fournisseurs d’accès et service internet aux Comores

Sous la houlette de la vice-présidence en charge des télécommunications, l’Autorité National des Régulateurs des TIC (ANRTIC) organise un atelier de deux jours sur l’entrée des fournisseurs d’accès et service internet (FAI&FSI) sur le marché comorien.
Ces cinq dernières années, le gouvernement comorien s’est engagé dans un élan de reformes et de libéralisation du secteur des TICs; des efforts qui se sont soldés par l’installation d’un deuxième opérateur en télécommunication dans le pays (Telco SA).

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Et pour avancer dans la même tendance, l’ANRTIC organise, en partenariat avec la banque mondiale, depuis ce mardi, un atelier de deux jours pour partager et échanger sur l’entrée des fournisseurs d’accès et service d’internet sur le marché comorien.
L’atelier va aborder quatre thématiques  majeures. D’abord, des discussions sur les modèles économiques adaptés au contexte comorien. Ensuite, l’arsenal juridique que le régulateur devra déployer pour compléter la réglementation du secteur, les infrastructures les mieux adaptés à notre réalité et enfin définir la place et la contribution  des fournisseurs d’accès dans l’économie nationale.
L’introduction de nouveaux FAI&FSI dans le pays va permettre de multiplier l’offre de services, mais aussi continuer une baisse tendancielle des prix des services et ouvrir au pays d’autres horizons dans le secteur des télécommunications. Ces rencontres ont vu la participation de l’Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes au Sénégal qui partage  leur expérience dans ce domaine.

Gouvernement.km

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*