Réhabilitation de la Rn1 : Reprise des travaux de l’axe routier Moroni/Hahaya

Outre la première partie du contrat couvrant Itsandra-mdjini au rond-point d’Usipvo, vient s’ajouter l’axe vers l’aéroport, soit dix kilomètres de plus nécessitant des fonds supplémentaires dont les techniciens ont évalué à trois cent millions de plus.

Par Abouhariat Said Abdallah

Les travaux de réhabilitation du tronçon de la Rn1 (Route nationale n°1), reliant l’aéroport international et la capitale, Moroni, ont repris depuis quelques jours. Hier, le vice-président en charge de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme, accompagné du ministre des Finances, était allé constater de visu la relance du chantier à l’entrée de l’aéroport à Hahaya. Selon le vice président Moustadroine Abdou, il est du devoir de l’actuel gouvernement de relancer les travaux d’aménagement de la route Moroni-Hahaya, ce tronçon qui est la façade du pays.

A l’en croire, ces travaux consistent à palier aux difficultés de circulation en attendant qu’il y ait des moyens conséquents de construire une nouvelle route. Le patron de l’Aménagement du territoire a tenu à dénoncer qu’«on mentait à la population que la route allait être faite et qu’il y avait de l’argent alors qu’en réalité il n’y avait pas de fonds pour l’aménagement de ce tronçon». Moustadroine a indiqué, dans la foulée, que «les fonds avec lesquels nous allons relancer les travaux proviennent du gouvernement d’Azali Assoumani. Il m’incombe de veiller au bon déroulement des travaux et surtout que les normes soient respectées».

Pour sa part, le ministre des Finances a souligné que le gouvernement ne ménage aucun effort pour faciliter la circulation des comoriens, sachant que c’est la route la plus pratiquée, puisqu’elle mène de la capitale à l’aéroport. Selon lui, plusieurs routes sont en mauvais état mais celle-ci est primordiale. «Nous entendons aménager cette route qui est sérieusement dégradée, qu’elle soit praticable d’ici peu  de temps», a-t-il insisté.

Selon Said Ali Chayhane, le projet initial couvrait l’axe Moroni au rond-point d’Usipvo, mais l’actuel gouvernement compte étendre les travaux jusqu’à l’aéroport de Hahaya. L’argentier de l’État a révélé que le contrat initial était de cinq cent millions et que le gouvernement sortant avait payé les deux cent cinquante avec des ressources du Fonds saoudien. «Nous avons fait l’effort de payer les deux cent cinquante millions restant avec des fonds propres afin de permettre à l’entreprise de redémarrer les travaux. Nous estimons que cette fois les travaux ont repris pour de bon et d’ici fin janvier la route sera praticable».

Le ministre a expliqué que, outre la première partie du contrat couvrant Itsandra-mdjini au rond-point d’Usipvo, vient s’ajouter l’axe vers l’aéroport, soit dix kilomètres de plus nécessitant des fonds supplémentaires dont les techniciens ont évalué à trois cent millions de plus. «Nous allons discuter avec Colas ou une autre entreprise pour l’aménagement de ces dix kilomètres pour que le tronçon qui va de Moroni à l’aéroport en passant par le site de concassage soit circulable», dit-il avant de demander à la société Colas de respecter son engagement.

Alwatwan 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*