En ce moment

Rencontre avec Expertise France au sujet de la diaspora comorienne de France

Le ministre de l’économie, des investissements, de l’énergie, en charge de l’intégration économique, du tourisme et de l’artisanat, Houmed Msaidié a reçu une mission d’Expertise France et de l’Agence française de développement ce mardi en fin d’après-midi dans le cadre du programme développement France Comores, lequel programme consacre 5 millions d’euros sur la mise en valeur de la diaspora comorienne de France. Cette délégation composée de cinq personnes dont le directeur adjoint de l’Afd à Moroni, Philippe Bosse, la chargée de projets au département gouvernance et Droits humains au sein d’Expertise France ou encore Hubert Olié, conseiller de coopération et d’action culturelle à l’ambassade de France à Moroni, a expliqué au ministre des investissements et porte-parole du gouvernement, les attentes de la diaspora comorienne de France. Ces attentes sont autour de la représentation de la diaspora à l’assemblée de l’Union, les facilités pour le transport aérien, les questions douanières ou encore la création d’une relation de confiance mutuelle.
Pour le ministre Houmed Msaidié, la diaspora comorienne est incontournable pour le développement du pays puisque ses envois d’argent font le double des ressources de l’État si l’on prend seulement en compte les envois par les canaux officiels. Il revient aux autorités et à la diaspora de canaliser cet argent diasporique et l’orienter vers les secteurs productifs dans la mesure où, actuellement, la majorité de cette manne financière va dans la consommation quotidienne et dans la construction d’habitations qui sont souvent inhabitées.

Quant aux attentes, le ministre de l’économie rappelle que la constitution comorienne prévoit la représentation de la diaspora à l’Assemblée de l’Union et que les dispositions seront prises par les députés en ce qui concerne cette question. Le ministre informera que des discussions sont en cours pour trouver des solutions quant au problème du transport aérien non sans omettre de souligner que notre prochaine adhésion à l’Omc et les dispositions du Comesa feront que des dispositions douanières seront prises pour faciliter la diaspora. Il soulignera un déficit au niveau de la communication en ce sens qu’un guichet de facilitation de la diaspora existe à la douane ainsi que des dispositions spécifiques sans que les bénéficiaires en soient informés. Les deux parties mettent l’accent sur la volonté de tout mettre en œuvre pour accroitre la confiance entre les autorités et la diaspora. « Je ne peux qu’encourager et soutenir cette mission d’Expertise France. Elle est l’une des solutions à nos problèmes » a affirmé le ministre de l’économie, Houmed Msaidié.

Ministère de l’économie

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*