En ce moment

Selon le vice-président Baco, Azali a placé des voleurs à la tête des directions étatiques

Les Comores demeurent le seul pays au monde où les politiciens changent de famille politiques beaucoup plus fois que leurs vestes. Nous sommes en 2016, période à laquelle le parti Ridja était dans l’opposition. C’est quelques mois après l’élection présidentielle de 2016. En réponse à un commentaire sur Facebook d’une personne qui a accusé Ridja d’avoir soutenu Mamadou,  » un voleur « , l’actuel vice-président élu sous l’étiquette du parti présidentiel accusait Azali Assoumani d’avoir nommé des personnes suspectées de vol par la justice:  » tu as raison de dire qu’Azali Assoumani n’a pas le droit de recruter des voleurs. Mais pour votre information c’est plutôt le contraire qui est vrai car des personnes qui étaient en cavale judiciaire sont revenus et sont placés à la tête des directions et autres départements ministériels. Quelle leçon voudrais tu nous faire aujourd’hui « , Baco.

Aujourd’hui, Me Baco travaille en commun accord avec ces mêmes personnes

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*