En ce moment

Sonelec: Faysoil Moussa, ne viens pas pleurer que t’es viré

Combien de fois les médias et réseaux sociaux ont dénoncé SONELEC et le système dont tu faisais la communication ?

Il est évident, qu’un chargé de communication doit faire valoir une image de son institution mais jamais faire la promotion d’un homme .

Mais pour celui de la SONELEC, il croit dur comme fer que c’est loin de ses objectifs, il se disait qu’à la longue, il ne ferait que ce qui lui semble bon, comme les diverses fois qu’il bénéficiait les petites vacances de voyage pour le compte de la fédération comorienne de Football, au détriment de son entreprise qui lui procure chaque mois un salaire conséquent en sa qualité de chargé de communication quoique personne ne sait vraiment pas ce qu’il apportait à cette société. Maintenant qu’il est viré , il vient pleurer et viens solliciter les réseaux de l’aider . Rappelons que Faysoil se fait justice lui même et montre combien il est légitime quand il a compris qu’il va se faire virer du département de la communication , il a dû défoncer la porte des services de communication et des archives pour se procurer de la note qui mettait fin à ses services pour la divulguer aux réseaux sociaux avant même sa publication . Un acte sage d’un bon et loyal communicant mais un geste mal sein et une faute grave . Nous ne laissons pas l’opinion se faire manipuler par le chef de communication du SONELEC une fois qu’il est suspendu de ses fonctions de Chef du département de communication . Notre devoir citoyen , et de lutter contre les manipulations partout où elles viennent .

Rappelons que Faysoil Moussa n’a qu’un cap pâtissier obtenu au Maroc dans une école d’hôtellerie . Et il est un privilège du système car une main invisible l’a placé à la tête de la communication de fédération comorienne de football ainsi qu’à la société SONELEC .

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*