Trafic-aérien:Une ligne aérienne Johannesbourg-Moroni prochainement

Arrivée aux Comores, en décembre prochain, d’une délégation sud-africaine composée d’hommes d’affaires. Et l’ouverture prochaine d’une ligne aérienne Johannesbourg-Moroni. C’est ce que l’on peut tirer de la rencontre à Pretoria entre les chefs de la diplomatie sud-africaine et comorienne.
 

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

En déplacement en Afrique du  Sud le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, SOUEF Mohamed El-Amine, s’est entretenu lundi avec son homologue d’Afrique du Sud, MAITE Nkoana Mashabani. Les deux diplomates ont passé en revue les relations bilatérales et abordé certaines questions relatives à l’actualité régionale et internationale.

 

« La ministre sud-africaine a d’abord félicité le chef de la diplomatie comorienne pour ses nouvelles fonctions et fait part de sa joie de voir les Comores intégrer la Communauté de développement d’Afrique de l’Est (SADC). Mme MAITE Nkoana Mashabani a, en outre, salué le climat de paix et de stabilité qui prévaut aujourd’hui aux Comores », lit-on dans un communiqué de presse publié par le ministère comorien des affaires étrangères.

 

Soulignant l’amitié historique qui lie les deux pays et le rôle crucial joué par l’Afrique du Sud dans la résolution de la crise séparatiste, le chef de la diplomatie comorienne a également montré l’appui combien précieux de Pretoria lors de la Table-ronde des Pays donateurs en faveur des Comores, en décembre 2005 à Maurice.

 

«J’ai quitté les fonctions de Ministre des Affaires Etrangères avant d’avoir pu exprimer nos remerciements pour cet appui très fraternel. Je suis donc venu aujourd’hui pour dire un grand merci pour cet appui multiforme déployé en faveur de mon pays, l’Union des Comores», a-t-il déclaré en rappel de l’apport de l’Afrique du Sud pour le règlement des arriérés de contribution des Comores au budget de l’Union Africaine par l’Afrique du Sud ainsi que son soutien financier dans l’organisation des élections présidentielles en 2006. 

 
Autres questions abordés, la question de Mayotte laquelle M. SOUEF Mohamed El-Amine espère une suppression pure et simple du visa Balladur. Et aussi les assises nationales dont il a présenté l’état d’avancement des préparatifs. «Il y a encore beaucoup de zones d’ombre dans notre histoire, et il faut pouvoir tirer les choses au clair. De même, nous allons nous pencher sur les questions liées au développement économique et social. Ainsi, l’appui de l’Afrique du Sud est-il vivement souhaité pour le succès de ce dialogue, en raison de l’expérience qui est la votre dans ce domaine», a-t-il indiqué.

 

«C’est le bon moment. Nous sommes très intéressés par ce dialogue, car nous en tirerons beaucoup de leçons bénéfiques. Aussi, la République d’Afrique du Sud vous apportera-t-elle tout son soutien», a rétorque MAITE Nkoana Mashabani.

 LGDC/M.B

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*