Transport aérien : La lenteur de la justice comorienne épinglée par l’association des victimes de Yemenia Airways

wpid-screenshot_2015-12-22-17-42-46-1.png

L’association des familles des victimes du crash du vol de la compagnie Yemenia Airways, le 30 juin 2009, déplore ce qu’elle appelle la lenteur de la justice comorienne sur les procédures de réparation et l’a fait bruyamment entendre la semaine dernière devant le perron du palais de justice de Moroni.

image

Le sit-in organisé en fin de semaine par l’association des victimes du crash du vol de la compagnie aérienne Yemenia a été dissoute par les forces de l’ordre qui avaient procédé à quelques interpellations.

« Depuis le 19 décembre 2014, date à laquelle le procès a pris fin, on constate la lenteur de la justice comorienne malgré les jugements rendus », a dit Anziz Boina Boina, un des membres de l’association des familles des victimes, déplorant le fait que la manifestation, pourtant pacifique, ait été dissoute par les forces de l’ordre.

« Les jugements ont une date d’expiration », a-t-il dit avant de poursuivre : « Nous avons eu une série de rencontres avec le parqueterie et le ministre de l’intérieur ; nous sommes optimistes sur un possible dénouement de la situation ».

Said Bacar Caanbi demande les autorités à agir afin de permettre aux familles de « faire le deuil une bonne fois pour toutes ».

Maoulida Mbaé / Hzkpresse

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*