Trop d’abus sexuels sur les enfants aux Comores : L’unicef tire la sonnette d’alarme

Enfants ComoresL’UNICEF a tiré ce mercredi la sonnette d’alarme  pour dénoncer la violence faite aux enfants dans notre pays.  Selon le rapport de l’année 2012 il y a eu 518 cas de violences (physiques, sexuelles,… ) faites aux enfants. L’UNICEF demande une forte mobilisation des politiques et des citoyens pour lutter contre la violence faite aux mineurs.

Ce rapport de l’année 2012 montre que les abus sexuels occupent le premier rang  à Anjouan, à Mohéli et à la Grande Comore :

Selon la cellule d’écoute à la Grande Comore on dénombre 184 cas de violences. 123 cas d’abus sexuels, 18 cas de mauvais traitements, il y a eu aussi des demandes de pensions alimentaires, elle en recense 40 cas et il y a eu également des abandons d’enfants, 3 enfants abandonnés dont 2 enfants sont morts.

À Mohéli la cellule d’écoute a recensé 153 cas. 31 cas d’abus sexuels, 7 cas de mauvais traitements et il y a eu des abandons d’enfants, la cellule d’écoute dénombre 77 enfants abandonnés et 14 cas dont les parents font preuve de négligence.

La situation est plus grave à Anjouan la cellule d’écoute de l’île dénombre 181 cas d’abus sexuels sur des enfants, elle recense également des abandons d’enfants, dénombre 159 cas enfants abandonnés et 91 cas mauvais traitements physiques. Le rapport souligne que la région Nyumakélé est la plus touché avec 77 d’abus sexuels sur les enfants, 35 cas de mauvais traitements et 35 cas d’enfants abandonnés.

En effet il faut savoir que la violence faite aux enfants est dangereuse pour eux mais aussi la société car les enfants d’aujourd’hui sont les adultes de demain. Des études ont montré que les enfants vont surement reproduire ce qu’ils ont subi une fois adulte.

1 commentaire sur Trop d’abus sexuels sur les enfants aux Comores : L’unicef tire la sonnette d’alarme

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*