Trouble à l’assemblée: L’UPDC n’est pas responsable 

Bien que le président de l’assemblée soit issu de la famille politique de l’UPDC, les responsables de ce parti de l’opposition rejettent  toutes accusations contre leur parti. Dans une déclaration faite au journal Al-fajr, le Secrétaire Général régionale de l’UPDC au niveau de Ngazidja, Idi Mouzaoir, réaffirme que l’UPDC n’est pas responsable de ceux qui se passent à l’Assemblée.
Depuis le vendredi 07 Avril dernier, nos yeux et nos oreilles sont braqués vers l’assemblée nationale d’où une guerre des chefs  divise l’assemblée. Au menu de toutes commentaires, le président de l’Assemblé et son parti UPDC. Une implication que le parti de l’ancien régime refuse d’être l’origine. « L’UPDC n’à rien avoir dans cette affaire. Bien sur qu’on a des élus mais il faut comprendre que ce n’est pas la force de nos élus qui a fait qu’une liste soit accepté au détriment d’une autre.  Donc, il n’y a pas eu consigne du parti sur une telle liste. C’est vrai, nous avons mis les moyens pour élire de disputés mais, ils ne sont pas des gamins, ce sont des hommes responsables. Toutefois, nous déplorons l’acte de brutalité à l’assemblée et nous condamnons des agissements pareils à l’hémicycle », a-t-il déclaré le SG Idi Mouzaoir.   
Considérant que l’irresponsabilité qui pris origine est conseil de l’ile, est partagé, il précise à cet effet que cette situation n’est le fruit du hasard. « L’erreur est à mon avis le manque de concertation des conseillers de l’Ile d’Anjouan. Il faut que le conseil de l’ile et le gouvernement prennent ses responsabilités. Ces divergences qui auraient pu être évité depuis au conseil de l’ile d’Anjouan n’aller pas venir miner l’assemblée si le conseil avait pris se responsabilités », a-t-il insisté.
Par rapport aux réactions des uns et des autres, Idi Mouzaoir s’est dit consterné par la réaction opportune de l’ancien président Sambi.  « effectivement, la déclaration de l’ancien président me parait un peu bizarre et inapproprié du fait qu’il s’est passé tant des choses très compliqués à tout moment au sein de  notre pays qui méritent beaucoup des réactions de sa part il restait silencieux. 

Mais puisque sa concerne son parti, il réagit spontanément. C’est un cas grave pour une personne qui s’est déclaré avocat du peuple.  Cependant, il faut comprendre la politique est continuelle, on doit agir à tout moment quant il le faut mais pas dans une opportunité favorable à lui », a-t-il pointé.

Nakidine Hassane

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*