En ce moment

Un comorien agent de la RATP impliqué dans un trafic de voiture de luxe

France. La brigade de répression du banditisme de la PJ parisienne vient de démanteler ce trafic international de modèles haut de gamme. Il aurait rapporté au moins 1,6 million d’euros. Sept suspects ont été mis en examen.

Parmi les suspects figure un agent de maîtrise RATP jusqu’alors inconnu de la justice. Cet homme d’origine comorienne de 49 ans est soupçonné d’avoir mis à disposition du réseau le site d’une société de sous-traitance de l’entreprise ferroviaire, spécialisée dans les panneaux de signalisation, à Antony (Hauts-de-Seine). Les véhicules volés étaient ainsi chargés sur ce vaste terrain, à l’abri des regards, dans des conteneurs. C’est d’ailleurs l’activité intense sur le site les week-ends, alors qu’il s’agit de jours de fermeture, qui a attiré l’attention du voisinage puis des enquêteurs de la BRB. Des surveillances ont permis de matérialiser les chargements qui partaient ensuite par bateau depuis les ports du Havre (Seine-Maritime) ou d’Anvers (Belgique) vers différents pays d’Afrique : Côte d’Ivoire, Togo, Mali, Sénégal ou Guinée. Ces SUV haut de gamme y sont très convoités auprès des classes aisées émergentes et les prix neufs à l’exportation peuvent exploser.

Lire la suite : https://www.leparisien.fr/faits-divers/les-voitures-de-luxe-volees-en-ile-de-france-etaient-revendues-en-afrique-25-11-2020-8410500.php#xtor=AD-1481423552

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*