Un contrôle plus rigoureux des passeports diplomatiques et de services

Passeport diplomatique et de service
Pour mieux sécuriser les passeports diplomatiques et de services comoriens, le ministère des relations extérieures (Mirex) a décidé de récupérer ces documents, à l’arrivée de leurs détenteurs aux frontières. La mesure est aussi valable pour protéger ces derniers, selon Ahamada Hamadi, le secrétaire général du Mirex.

image

S’expliquant sur la nouvelle mesure de l’usage du passeport diplomatique et de service, Ahamada Hamadi, secrétaire général du ministère des relations extérieures laisse entendre que son ministère à la responsabilité de veiller à la sécurisation et à la protection des comoriens à l’étranger.
Le gouvernement comorien a décidé de reprendre les passeports de services et diplomatiques dès l’entrée de leurs possesseurs sur le territoire comorien. La mesure ne semble pas faire l’unanimité.
Et le haut fonctionnaire d’indiquer que lorsqu’on a une mission à exécuter pour l’Etat ou si on est une personnalité que l’Etat décide d’honorer par ses fonctions, « ce travail-là ne peut pas se faire sans traçabilité ».
Ahamada Hamadi a réfuté les informations prétendant que ces mesures viseraient une catégorie de personnalités mais souligne qu’elles s’appliqueront à tous, sans distinction.
La décision concerne uniquement les détenteurs de ces documents qui ne sont pas en fonctions, selon toujours le secrétaire général du Mirex qui invite tout le monde à comprendre « qu’il y a des décisions qui peuvent être prises pour sauvegarder la dignité du pays et sa respectabilité ».
Notons que dans un courrier adressé le 3 juin dernier à la direction de la sûreté nationale, le Mirex a demandé de « faire récupérer aux points d’entrée du territoire national… tout passeport diplomatique dont le détenteur est une personnalité non en fonction, un descendant ou proche d’un ayant-droit ».
Maoulida Mbaé/LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*