Un décret présidentiel fixe les partielles au 11 mai

wpid-screenshot_2016-05-04-09-39-00-1.png

Le président de la République, Ikililou Dhoinine, a retenu la date du 11 mai pour la tenue des élections, présidentielle et celle du gouverneur d’Anjouan, dans les 13 bureaux de vote concernés.

image

Mercredi 11 mai. C’est la date arrêtée par le président de la République, Ikililou Dhoinine, suite à l’arrêt n°16-021/E/G/NDZ/CC de la Cour Constitutionnelle portant délibération du scrutin présidentiel et du second tour de l’élection du gouverneur de l’île autonome de Ndzuani.

Dans un décret signé le lundi 2 mai, soit hier, le président de la République, garant des institutions, a convoqué les électeurs de Mramani, Niamboimro, Mrijou, Bombini, Mjimandra et Boungoueni « pour la reprise de l’élection du président de l’Union et du second tour de l’élection du gouverneur de l’Ile Autonome de Ndzouani ».

Cette décision de la Cour est motivée par les « actes de vandalisme » constatés par la CENI lors du 2e tour et qui, selon la Cour, constituent des actes qui ont gravement porté atteinte à l’expression libre du suffrage universel et égal tels que garantis par la Constitution.

Mramani 1, 2, 3, 4 et 5 ; Namboimro 1et 2 ; Mrijou 2 ; Bimbini 1 et 2 ; Mjimandra 1 et 2 ; Boungoueni 2 sont les 13 bureaux de vote concernés et où se dérouleront les élections, le mercredi 11 mai prochain.

La campagne de ces élections a été ouverte dès hier et sera close le lundi 09 mai 2016 à minuit, selon le décret présidentiel.

T.Maecha /LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*