Un homme dévore le sexe de sa femme à Anjouan

Ce jeudi 28 juin, un accident conjugale est survenu au foyer d’une famille d’Adda- Nyumakélé (réside à Magombéni, une banlieue de Mutsamudu). Abdou. E, un homme de trente sept ans a dévoré la partie génitale de sa femme.

Un homme de 37 ans a arraché la partie superficielle du bas ventre de sa femme par un coup des dents. La trouvant endormie, ce dernier plongea avec rage sur tout ce que sa douce moitié a de plus cher. Zarna, la femme d’Abdou, tous deux originaires de Nyumakélé, se logent actuellement à la réanimation du CHR de Hombo.

Sur autorisation, La Gazette a eu quelques conversations avec elle, ce dimanche matin. Zarna raconte qu’elle était au lit, lorsque le mari l’a attaquée directement sur sa partie intime. « Je souffre, je souffre et je vous assure que je souffre terriblement », a lancé cette dame avant de nous mettre au courant de la situation mentale de son époux qui, avant tout est victime d’un missile des pouvoirs sorciers lancés par ses proches. Il se pourrait qu’un problème d’héritage soit la source première de ce dérapage sexuelle du mari. Sa famille l’a ensorcelé par des djinns pour l’influencer à aimer diaboliquement le sang, dit-on dans l’entourage du couple.

Le mari aux mains de la gendarmerie et la femme qui se trouve en soins intensifs au service de réanimation de l’hôpital ne réclame que la libération de son amour. « Il faut le libérer. Ne le prenez pas pour un criminel. Il n’a pas voulu me faire du mal, il est malade », martèle Zarna en reniflant des larmes.

Selon une source médicino-policière, « ce genre de crime n’a jamais été commis ici » et « cette femme doit profiter d’une assistance psychiatrique dès sa sortie ». Et à la question de savoir, le bon fonctionnement de son appareil génital après soins, les médecins n’ont pas souhaité réagir.



Nabil Jaffar

030712/nj/hzkpresse

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*