Un jeune adulte poignardé à Mtsangamouji, 3e meurtre de l’année à Mayotte

L’événement dramatique est passé relativement inaperçu. Pourtant, un nouveau meurtre a été commis cette semaine à Mayotte. Un premier suspect a été interpellé et placé en détention provisoire.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

image

Un banga est placé sous scellé depuis la nuit de mardi à mercredi à Mtsangamouiji. C’est là qu’un nouveau meurtre a été perpétré, le 3e depuis le début de l’année à Mayotte. La victime est un jeune homme de 22 ans qui dormait chez lui. Un autre jeune, un adolescent âgé de 13 ou 14 ans, passait également la nuit dans la case. Mais lorsqu’il s’est réveillé, il se trouvait face à 2 individus armés d’un couteau avec une lame ensanglantée. A côté de lui, le jeune adulté vient d’être sauvagement poignardé.

Les deux individus ont disparu dans la nature, l’arme du crime aussi. Le jeune blessé évacué par les pompiers vers le CHM décèdera dans la journée de mercredi.

Un 1er individu interpellé

L’enquête va progresser dans un premier temps très rapidement permettant d’identifier un des deux individus entrés dans le banga. Il aurait été formellement reconnu par l’adolescent, de même que ses vêtements. Il nie pourtant farouchement le fait d’avoir pris part à cette agression mortelle. Présenté à un juge d’instruction, le garçon, âgé de 16 ans et demi, a été placé en détention provisoire à Majicavo.

Une information judiciaire pour meurtre a donc été ouverte et la question se pose évidemment du mobile. Entre l’individu identifié et la victime, il y aurait eu un différend quelques jours auparavant. Il aurait donc pu s’agir d’une expédition punitive ou d’une vengeance qui aurait pris des proportions dramatique.

La dépouille de la victime a été autopsiée et rendue à la famille pour être inhumée.

Il s’agit donc du 3e meurtre de l’année dans notre département après celui d’une femme à Combani, présument assassinée par son gendre. On se souvient également de l’ assassinat d’une mère par son fils en septembre dernier à Koungou.

L’enquête se poursuit pour tenter d’identifier la 2e personne qui serait directement impliquée et éventuellement d’autres liens.

RR Le Journal de Mayotte

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*