Un jeune Comorien s’est converti au christianisme 

Un jeune Comorien originaire de l’île de Mohéli s’est converti au Christianisme. Musulman depuis sa naissance, il y a quelques mois le jeune Comorien surnommé Bavi a décidé de quitter l’islam.

C’est sur Facebook que Issoufa alias Bavi a fait savoir à ses amis son choix. Il dit avoir trouvé son chemin.


 Plus d’information dans notre prochaine publication sur ce sujet. 

16 commentaires sur Un jeune Comorien s’est converti au christianisme 

  1. Nous sommes dans un monde moderne chacun peut choisir ce qu’il veut pratiquer voyons Michel Roccard arrêtons de critiquer les choix des autres seul Dieu nous jugera

  2. et lse gard il a raison chacun va ou il se procurer un bout de pain
    vous voyez il commence a grosir alors qu il etait tout mince le pauvre avais fim j espere que dieu lui comprendra le jour venus

  3. Qui vous a dis qu’il était musulman naître de parent musulman ne signifie aucunement qu’on soit musulman c’est tout simplement des le début il n’était pas convaincu

    • Je suis totalement d’accord avec toi, les gens pensent que tous les comoriens sont musulmans parce qu’ils s’appellent mohamed,ahmed ou ……..

  4. Celui qui a choisi un notre religion que l’islam; il ne sera pas accepter. Et il sera perdant le jour du jugement dernier. C’est DIEU qui a dit ça, dans le sain coran

  5. Vous oubliez vite que le catholicisme et le judaïsme c’est des religions de Allah alors comme il a dit lakoum dinikoum waliadin!!!soubhana llah vous vous prenez pour Dieu tous machaallah

    • Soubhanallah le catholicisme et le judaïsme c’est pas des religions de Allah il y a qu’une seule religion que Allah a honoré c’est l’Islam et c’est la religion de MoUhammad Isa et Moussa et tous les prophètes alayhimou salam

  6. D’accord que c’est son choix. Si on est dans un pays qu’on respecte la charia, on devait lui demander le pourquoi a t-il changé de religion et en plus lui 3 fois demander de revenir sur sa décision, s’il refuse on le tue. c’est la l’islam. Qu’Allah nous guide sur le droit chemin

  7. Liberté de conscience, liberté de culte. Chacun est libre d’embrasser la religion qu’il veut. Chaque personne est libre d’adorer ou de ne pas adorer Dieu. Chacun à son compte et il le rendra devant le Seigneur.
    Les parents ne sont plus responsable d’une déviation du moment où l’enfant a grandi.
    C’est mentionné noir sur blanc dans le livre sacré. Allah dit:
    Quiconque prend le droit chemin ne le prend que pour lui-même; et quiconque s’égare, ne s’égare qu’à son propre détriment. Et nul ne portera le fardeau d’autrui.
    Et ceux qui cherchent l’au-delà et fournissent les efforts qui y mènent, tout en étant croyants… alors l’effort de ceux-là sera reconnu.
    Le Saint Coran versets 15 et 19

  8. Lisez-vous bien ce hadith que Allah nous fait mourire avec nos familles et enfant en pleine sa soumission.
    3.et il ne prononce rien sous l’effet de la passion;

    4.ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée.
    Sourate An-Najm verset 3 et 4
    Ibn Mas’uda dit:
    L’envoyé de Dieule sincère et le véridique prononça ces paroles
    « La conception de chacun de vous, dans le ventre de sa mère s’accomplit en quarante jours ; d’abord sous la forme d’une semence, puis sous celle du plasma sanguin pour une même période, puis sous celle d’un morceau de chair, pour une période semblable. Enfin, un ange lui est envoyé, il y insuffle l’esprit vital, et reçoit l’ordre d’inscrire quatre décisions [le concernant], à savoir : ce qui lui est imparti comme bien et nourriture, délai de vie, actes et condition heureuse ou malheureuse. Par Dieu, en dehors duquel il n’y est pas de divinité, l’un de vous accomplit des actes comme en font les gens du Paradis au point qu’il ne reste plus entre lui et le Paradis qu’une coudée ; c’est alors qu’il est devancé par le destin inscrit, et amené à commettre des actes, dignes des gens de l’enfer »

  9. c’est très malheureux en prémière lieu pour les parents de ce jeune,car ils sont les seule résponssale de cette acte de leur fils,malgré que dans notre pays on est musulmant,lui ,il a choisis une autre réligion. LES otorités et les chefs réligieux vous avez droità etre en vigillence poutes réligieuse éviter lapropagation de cette réligion dans notre téritoire:qu’il ne travaille pas dans lafonction publique, qu’il ne participe pluis dans les actes réligieuses ,qu’on ne pond pas tous participation de son coté ni tous ceux qui lui fréquante, an sachant aussi qu’il a pas de la fumée sans feu, cherchez le source.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*