Un jeune footballeur américain sort du coma et parle couramment espagnol

Il s’agit d’un phénomène très rare appelé le syndrome de l’accent étranger, qui avait été constaté pour la première fois en 1941.

Nsemoh est un jeune homme de 16 ans, vivant à Atlanta, passionné de football. Le mois dernier, il est violemment frappé à la tête par l’un de ses adversaires et tombe dans le coma. Lorsqu’il se réveille, il parle un espagnol courant comme s’il s’agissait de sa langue maternelle, rapporte CNN

De l’anglais à l’espagnol. Victime du commotion cérébrale, le jeune homme s’est réveillé avec un syndrome de l’accent étranger. C’est-à-dire que le choc a changé le système de langage de la victime. Dans le cas de Nsemoh, il est passé de l’anglais à l’espagnol. Ses parents ont bien reconnu qu’il connaissait cette langue, mais pas au point de la parler comme s’il s’agissait de sa langue maternelle. Petit à petit, l’anglais lui revient et son espagnol devient de moins en moins fluide. 

Des dizaines de cas dans le monde. « La parole est l’une des choses les plus compliquées que nous faisons, et il y a beaucoup de centres du cerveau impliqués dans la coordination d’un grand nombre de pièces en mouvement », a expliqué le Dr Karen Croot, l’un des rares experts de ce syndrome à CNN. « Si un ou plusieurs d’entre eux sont endommagés, ils peuvent influer sur le moment, la mélodie et la tension de leur discours. » Ce phénomène très rare a été constaté pour la première fois en 1941 sur une victime norvégienne d’un bombardement allemand qui s’est mise à parler cette langue absolument sans accent. Depuis, plusieurs dizaines de cas ont été recensés dans le monde.

Source: Europe1.fr

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*