Un mouvement de contestation à la société nationale de pêche

wpid-screenshot_2016-02-03-10-09-47-1.png

Depuis hier mardi, les employés de la société nationale de pêche ont déclenché un mouvement de contestation. Ils refusent la vente, sans justification, des biens de la société.

image

Les employés de la société nationale de pêche des Comores ont déclenché hier mardi, un mouvement de contestation contre la société. Les employés ont dit refuser la vente de certains biens de la société.

« On ne sait pas si ce sont des biens de la société ou de l’Etat. Nous refusons catégoriquement leur vente », a dit Abdoulatuf Ahmed Ali, porte parole du mouvement de contestation qui met en garde les Comoriens, contre l’achat de ces biens.

Au sein de la société, les opérations de pêches ont cessé depuis un moment. « Notre patron n’a pas respecté le cahier de charges sans compter les nombreuses anomalies », poursuit-il.

Le gouvernement Qatari, initiateur du projet, avait effectué un audit au mois de juillet-aout dernier et a démontré que rien n’avait été fait. Devant une telle situation, le Qatar a dit vouloir changer de direction.

« On n’arrêtera pas notre mouvement de contestation avant d’aboutir à des négociations avec les responsables de la société », a dit M. Ahmed Ali, pour qui le gouvernement a une part de responsabilité.

MY / Hzkpresse

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*