En ce moment

Un parti de la mouvance présidentielle accuse le ministre de la justice de mentir sur l’islam

Interrogé sur la vente de l’alcool et sur l’application de la loi islamique aux Comores, le ministre des affaires islamiques et de la justice demande encore de temps en se référant d’un « Hadith » du prophète. Explication jugée « non fondée » par un parti de la mouvance présidentielle.

« Mr le ministre de la justice et des affaires islamiques ressaisissez vous. Vous l’avez bien dit dans votre entretien que le prophète Mohammed (PSL) a passé 15 ans après la révélation à prôner pour l’adoration d’un seul Dieu. Cela veut dire qu’il cherchait à convertir des mécréants avant autre chose.
A Medine il a commencé à faire appliquer la loi islamique parceque ils étaient déjà prêts. Ils étaient devenus des bons musulmans.
Les comoriens sont des musulmans. Ils sont comme les medinois. Ils sont prêts. Ils savent que Allah est unique. Il suffit aux députés et les gouvernants de lancer la machine sur des lois dont la source sera la législation islamique.
Dîtes nous que vous craignez les représailles des occidentaux qui se sont toujours acharnés dans de tels projets partout dans les pays musulmans, peut être on vous comprendrait un peu mais n’oubliez pas ce qu’a dit Allah
« Ni les Juifs, ni les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu’à ce que tu suives leur religion ».

Pour l’alcool, vous avez donné des explications non fondées. Ne marchons pas sur le dos d’autres pays.
Et nul ne portera le fardeau d’autrui.
S’il y a des pays musulmans qui vendent l’alcool c’est leur problème.
Le journaliste voulait vos intentions, votre politique sur l’alcool, qu’est-ce que vous proposez pour éradiquer ce fléau en tant que ministre des affaires islamiques ? », FNJ

La Rédaction

1 commentaire sur Un parti de la mouvance présidentielle accuse le ministre de la justice de mentir sur l’islam

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*