« UNE JE VIENNE (Personne vivant en France), TABASSE UNE FEMME POLICIERE AU MARCHE DE VOLOVOLO LUNDI »

Encore une fois, les forces de l’ordre comoriennes ont montré leur impétueuse intelligence.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Sous les ordres de l’Etat, les militaires et polices sont descendues dans les marchés « Volovolo et Petit Marché » pour obliger les détaillants à baisser leur prix de force, les obligeant ainsi à vendre à perte. Si cette démonstration de force est salutaire pour les consommateurs, elle n’en demeure pas moins illégale et barbares. Au lieu d’obliger les fournisseurs et les grossistes à baisser leur prix pour que les détaillants puissent en faire autant, non ce sont les détaillants qui se voient confisquer leur produit et les militaires se transformant en vendeur himself, le comble. Conséquence, une policière se fait grave tabasser par « Une Je vienne ».

L’histoire: « La flic ordonne à la vendeuse de vendre le kilo de poisson à 1000fr au lieu de 2500fr. la vendeuse refuse nette, elle proclame: « je l’ai acheté pour 2250fr chez le pêcheur donc je revends 2500fr sinon je le ramène dans mon village et je le vends là-bas mais pas à perte. « La Je Vienne » (Personne vivant en France), ce n’est pas grave dit-elle à la vendeuse, je dois attraper mon transport pour mon village car il est déjà tard donc j’achète au prix de 2500fr le kg. La policière fâchée refuse que la vendeuse vend le poisson et l’ordonne à vendre à 1000fr et ordonne à la « Je Vienne » de ne pas acheter. La « Je vienne » étant pressée tend l’argent à la vendeuse et veut prendre le poisson. Et c’est là que la policière gifle la « Je vienne ». Manque de peau cette dernière pratique les Arts martiaux en France. Elle fracasse la policière, lui enlève sa tenue et la déchire devant tout le monde. Les flics débarquent voulant ramener la « Je Vienne » au poste. Cette dernière refuse bien sûr et donc voulant user de leur force les flics se sont vu encercler par les syndicats des commerçants de Volovolo et de toutes les personnes présentes pour la défendre. Au final, les flics capitulent et la femme repart chez elle et la policière à l’hosto ». N’est-ce pas là le comble de notre Etat de droit ?

De toutes les personnes qui travaillent au Ministère de l’économie et du commerce, de tous les conseillers entourant le Ministre de ladite ministère, personne n’est capable de dire au ministre que ce n’est pas par la force qu’on défend le pouvoir d’achat des citoyens?

C’est pourtant simple:

1) Faire baisser les taxes douanières et surtout règlementer d’une manière lisible les procédures douanières pour que les fournisseurs puissent appliquer des prix compétitifs.

2) Payer les arriérés de salaire et les salaires tout court pour que les citoyens puissent simplement consommer normalement.

3) Mettre en place une politique d’emploi en encourageant les entreprises à embaucher (1200 licenciements prévu à la SNPCF) pour diminuer le chômage des jeunes et donc augmenter le pouvoir d’achat de ménages.

4) La commission des prix doit surveiller les attentes illicites des fournisseurs pour éviter et éradiquer le manquement à la concurrence qui règne dans le pays. La concurrence permet au consommateur de bénéficier des prix en baissent (cours d’économie 1er année lol).

5) mettre en place des subventions pour les entreprises qui accepterons de faire des efforts en faveur de l’emploi et des consommateurs, puisque nous n’avons pas d’argent (chanson mohélienne mdrr) octroyons des réductions des taxes ou faisons en sorte que les taxes soient calculer en fonction du C.A et non pas les mêmes pour tout le monde même ceux des petites boutiques absurde… Enfin, messieurs les économistes ce ne sont pas les solutions qui manques. Si ce sont les militaires qui règnent partout sur le terrain, elle est où ou quelle fonction ont la Police et les Gendarmes ?

Surtout notre « Police Minicipale » mdrr Chaud le bled, Mais je t’aime quand même!!!

Mzé Soulim

2 commentaires sur « UNE JE VIENNE (Personne vivant en France), TABASSE UNE FEMME POLICIERE AU MARCHE DE VOLOVOLO LUNDI »

  1. Et la suite?vous voulez dire que la « je vienne »est rentrée tranquillement au village!L’Etat déshabillé au vu et au su de tout le monde,ni interpellation,ni plainte.Donc aucune sanction?Et ça vous fait marrer?On est ou là?

  2. malheuresement la violence appel la violence j ai eu le plaisir de visiter l année dernière la grande comore sur laquel je suis tomber amoureux de cette îles magnifique mais c vraie que au niveau de l administration il y a encore beaucoup d effort a faire et aussi les gardiens de la paix se doit de donner la bonne exemple mais hélas il y a trop d abus de pouvoir pour ne pas dire des c!!r!!!!!p pardon a tous ceux qui font correctement leurs travail sur ceux je souhaite a tout le peuples comoriens (es) bon courage et bon fête de la ide el fitre que dieux puise venir en aide a tous ceux qui sont dans la souffrance incha allah mes salams a vous tous

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*