En ce moment

Une mère de 22 ans, son enfant et sa cousine meurent en mer entre mayotte et Anjouan

Parti pour des soins à l’île comorienne occupée illégalement par la France, une famille décède dans les eaux, témoignage. « Le Drame continue ! 3 âmes, une mère de 22 ans , son enfant et sa petite cousine de 9 ans nous ont quittés. Motif: des soins, destination : l’île de la mort ! Je ne peux plus parlé des coupables !

Ma mère je te demande pardon aujourd’hui tu va comprendre pourquoi moi et la jeunesse comorienne du DIASPORA sommes engagés dans cette bataille. On a peur des coups de fils ! Nous avons peur des annonces de décès de nos enfants, nous avons peur des viols, nous avons peur de …nous avons peur.

Oui ma mère je ne suis pas un politicien et j’ai jamais aimé la politique de mon pays parce que cette politique nous tue. La politique de mon pays deprive nos enfants de leurs rêves et parfois leurs vies. C’est pour cela que je suis là, je parle car je n’ai pas d’autres moyens. Je résiste, je dénonce, j’alerte peut être un jour on peut nous écouter.

Qui est responsable de la mort de cette orpheline de 22 ans avec son enfant? Pourquoi ces enfants ne peuvent pas être soignés à Mitsamihouli ? À Moroni, à Foumbouni à Hombo? Pourquoi elle aller chercher la santé prenant un fauteuil ?

Avec elle 7 autres âmes sont au ciel et ils vont continuer de poser la même question, Pourquoi ?

Je présente mes condoléances au peuple comorien, la ville de Bangoi Mafsankoa et à ma famille, ma belle soeur et mes neveux et nièces, ce drame et ce deuille n’est pas tous simplement les vôtre, c’est un deuil national. Que Dieu les accepte dans sa bonté et son paradis.

Ndo Foma Hahe ! », Hachim Said

La Rédaction

2 commentaires sur Une mère de 22 ans, son enfant et sa cousine meurent en mer entre mayotte et Anjouan

  1. Qui de vous les Comores ou de la France n’est pas le bienvenu à Mayotte ? Ne cherche pas loin, tes écrits disent que tu es autant responsable de ce drame que ton gouvernement.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*