Une opposition hors du temps ! : Qu’elle manifeste le 2 avril ! Ça servira peut-être comme véritable thérapie pour eux

Laissons libre la manifestation du 2 avril, pour qu’ils constatent leur deuxième échec après le rassemblement du 5 février 2018 aux Comores (photo). Ça sera pour eux une prise de conscience du mal terrible que les nouveaux dirigeants de cette Union de l’opposition (Mamadou, Dossar et Sambi) ont fait à notre pays, et donc, une véritable thérapie de l’orgueil.

C’est quand même une coïncidence ! C’était le mois d’avril 2008 que Bacar Dossar a signé avec Cgh, l’accord secret de l’escroquerie du siècle « la citoyenneté économique ». Aussi, c’était le 1er avril 2011que ce nouveau Secrétaire général de ladite Union de l’opposition a signé avec Bashar Kiwan la fameuse convention du 1er avril 2011.

Malgré la conjoncture du moment, l’Union de l’opposition dont le président est Mohamed Ali Soilihi Mamadou, le Secrétaire général s’appelle Mohamed Bacar Dossar (les auteurs des nœuds secrets de la citoyenneté économique), n’a toujours pas compris que nombreux sont les comoriens qui s’opposent au système. Cependant, par cette manifestation du 2 avril (qu’on peut qualifier d’asociale ?) l’union de l’opposition de Mamadou et Dossar, veut tester sa puissance en France.

Je pense qu’aucun obstacle ne doit freiner leur liberté de manifester. Au contraire, on doit laisser cette opposition de Mamadou, Sambi et Dossar constater que les comoriens ont bien compris et que les banderoles même géantes ne constituent pas une majorité. Laissons libre à eux, de constater leur double échec, ça sera une « constatation-ordonnance » qui servira peut-être comme véritable thérapie pour eux. Qu’ils manifestent pour constater !

Hamadi Abdou

3 commentaires sur Une opposition hors du temps ! : Qu’elle manifeste le 2 avril ! Ça servira peut-être comme véritable thérapie pour eux

  1. A tous les comoriens de la Diaspora qui ne comprennent pas la nécessité de faire cette manifestation du 2 Avril 2018. Que ces compatriotes comprennent que dans le monde entier un événement peut surgir et obliger une Union sacrée de toute la nation(exemple l’accident du Yemenia). Aujourd’hui, nos compatriotes de Mayotte issus des trois autres îles sont maltraités, battus, torturés et entassés dans des centres de rétention. Notre gouvernement a pris une décision courageuse de rejeter les expulsions des comoriens de notre île de Mayotte. Je crois que depuis notre indépendance, Mayotte est considérée dans nos institutions comme une partie intégrante de l’Archipel. Qu’est-ce qui est difficile à comprendre d’aller ensemble soutenir nos autorités dans leur fermeté et oublier pour le moment la question de Azali. Tout le monde sait qu’Azali est un homme dangereux qu’il faut dénoncer, se mobiliser contre lui. Seuls les vendus, corrompus du régime peuvent se lever contre cette manifestation. Ne lisez-vous pas dans la presse française que la question de Mayotte relève actuellement d’une multitude de questions en France avec des propositions diverses et variées à l’exécutif de la France ? Soyons unis pour Mayotte, Azali aura son tour ultérieurement.

  2. Arrêter de semé la zizanie entre les comorien ce n est pas à cause d une revirement de situation qu on peut profiter pour dénigrer sambi ou bien dossar .ce sont tous les mêmes crc djuwoi updc ainsi de suite mais cela n empêche que des citoyens libre manifeste leur ralbol du gouvernement actuel. Vous voulez détourner la situation pour en profiter mais sache que les comorien ne sont pas dupes.

  3. je ne comprends pas du tout cette manie de réduire l’Union de l’opposition à trois personnalités que sont Mamadou, Dossar et Sambi. Je ne comprends pas non plus, que des voix se lèvent pour nous interdire de manifester le 02 avril sous prétexte que le Ministre comorien des affaires étrangères ait tenu un discours qui traduit une nouvelle position sur l’attitude du Gouvernement d’Azali contre la décision de la France d’expulser nos compatriotes de l’île comorienne de Mayotte vers les trois îles soeurs. Est-ce que ce revirement des autorités comoriennes traduit -il un changement de politique sur la question de la libération de Mayotte de l’occupation française ? Ou est-ce un énième volte face comme nous a habitué ? Nous demandons de voir.Si on peut estimer salutaire cette déclaration de Mr SOEUF ELAMINE, il n’en demeure pas moins que le régime n’a pas changé de nature, que l’Etat de droit n’est pas respecté, que des institutions constitutionnelles restent dissoutes, que les libertés d’expression, de réunion, de manifestation….. sont bafouées.Alors, oui pour soutenir la position du Gouvernement Comorien sur cette crise qui secoue les relations entre la France et les Comores à condition qu’Azali n’en fasse pas un problème personnel, qu’il prenne le ferme engagement de faire appel à toutes les forces vives du pays(organisations politiques et de la société civile, personnalités diverses) pour bâtir ensemble une position comorienne en vue de trouver les voies et moyens d’un reglèment de ce contentieux regrettable, pour assainir ensemble la situation politique nationale. Et dans ces seules conditions, la manifestation du 02 avril ne serait pas justifiée.Il est regrettable que les forces qui condamnent cette manifestation du 02 avril qu’elles n’aient pas fait la même chose pour dénoncer cette dictature rampante qui s’instaure aux Comores.Et dans cette hypothèse, leur appel à renoncer à cette manifestation aurait eu un sens.Dr Youssouf Said Soilihi

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*