Une opposition peureuse et affamée

wpid-1460873256657.jpg

Azali s’apprête à défier l’opposition en modifiant substantiellement la constitution comorienne.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Ce changement voulu par son parti CRC est la preuve que le colonel aurait aimé s’éterniser au pouvoir. Mais, si l’opposition est faible, les instances Internationales et la France préserveront la démocratie et les institutions comoriennes. En aucun cas, celles ci ne laisseront jamais les Comores connaître une nouvelle crise politique et institutionnelle. En effet, azali veut coûte que coûte garder le pouvoir afin d’evincer SAMBI. Cette politique orchestrée par les Saoudiens ne sera pas sans effet néfaste pour les Comores. Car, malgré l’absence totale d’une opposition fiable et organisée, les comoriens s’opposent farouchement à une telle modification constitutionnelle à des fins personnelles.

Par ailleurs, l’opposition doit savoir que toute liberté a un prix. Celle-ci devrait être préservée au prix d’une vie. Si les partis politiques comoriens laissent ce petit soldat aboutir à ses appétits du pouvoir, il s’agirait de la fin de la démocratie. Toutefois, le peuple voudrait bien qu’une transition démocratique se fisse. Sinon, il retournerait dans la période sombre de notre histoire. Le risque est grand car le retour des coups d’État n’est pas à exclure.

C’est ainsi que l’opposition surtout, ceux qui sont attirés par l’argent public et facile doivent renoncer à participer au gouvernement. Unissez-vous pour mettre en échec le projet du colonel azali. Il est le seul en ce moment à battre. L’analyse de l’ambassadeur de France aux Comores est très utile mais, il faut aller au bout du raisonnement. Car, en Centre Afrique, la France a empêché un massacre ethnique et religieux. Cela doit continuer partout. En effet, mieux vaut prévenir que guérir. La France doit empêcher une dictature de s’installer après douze ans de dictature de l’ancien président Abdallah.

Il faut dire qu’avec les assises, azali essaie de tester l’opinion internationale, notamment la réaction française.

Si la France ferme les yeux face à la réduction des droits de l’homme, de la démocratie et la liberté de choisir ou ne pas choisir.

Bref, l’opposition doit se mettre en ordre de bataille. D’une part à l’intérieur pour tenir tête au colonel. Et d’autres part, mener une diplomatie pour sensibiliser les institutions internationales des conséquences auxquelles en resteront les projets machiavélique du colonel azali.

Imani

 

A voir aussi :

3 commentaires sur Une opposition peureuse et affamée

  1. qu’est qui est important dans ce pays du changement ou bien tout le monde doit passer si AZALI peut faire mieux pourquoi on doit encore changer de position? personnelemeent je pense que les gens qui veulent garder la tournante ceux sont des gens qui ne sont pas servis.

  2. Laissez parlez les gens Hihi!
    L’Arabie saoudite les Usa la France c’est la meme chose mon ami
    Azali ne dira rien sur Mayotte et Macron ne dira rien sur les Comores.Nos relations avec les saoudiens se porterons bien et les Américains surveillerons les pèlerins!!!
    Et puis nous l’avons voter notre président! Non????

    • Qu’est ce que veut reelement nous les comoriens? que tout le monde passe ou du changement? si AZALI peux faire mieux pourqoui lui repousser.je pense que les gens qui veulent pas les assises sont des gens qui ne sont pas servis. encourageons tous ce fameux regime car c’est notre chance aimons ensemble notre pays agissons ensemble pour batir le notre.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*