Une plateforme nationale femme/développement durable voit le jour

Une plateforme nationale Femme/Développement durable et sécurité alimentaire a été mise en place samedi dernier comme il a été prévu (lire notre édition jeudi o6 septembre). Le bureau de cette nouvelle institution est élu suite à des élections réalisées par les participantes à l’atelier de validation de ce programme. L’objectif de cette plateforme est d’impliquer les femmes dans le développement durable.

Une nouvelle institution vient de voir le jour ! Samedi dernier, les femmes comoriennes ont procédé à la mise en place de la plateforme nationale, femme/développement durable et sécurité alimentaire. Ce nouveau programme est exécuté et validé par les différentes plateformes qui existent dans notre pays. « Il s’agit d’une plateforme qui répond à l’axe 4 de la stratégie de la COI adoptée à Maurice en 2005, et qui envisage le renforcement des femmes dans les prises de décisions », a indiqué Fatouma Abdallah, la coordinatrice du projet Stratégie Nationale du Développement Durable aux Comores (SNDD).

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Tous les pays membres de la COI et bénéficiaires du projet ISLANDS (Seychelles, Comores, Zanzibar, Maurice et Madagascar) ont le devoir d’élaborer cette plateforme femme et développement durable et sécurité alimentaire. Elle implique les femmes dans tous les projets de développement. « Lorsqu’on parle de sécurité alimentaire, il faut penser à la femme rurale. Car, c’est elle qui travaille beaucoup et qui s’investit dans l’agriculture », souligne Fatouma Abdallah.

Le bureau de cette nouvelle institution est désigné après sa validation. Il est composé de 7 membres dont : une présidente, une secrétaire générale, une secrétaire générale adjointe, une trésorière, un contrôleur, une conseillère en genre et une conseillère juridique. Fatouma Abdallah a été choisie comme présidente de la plateforme nationale femme/ développement durable. « Je remercie toutes les femmes qui m’ont élu à ce poste. J’ai posé ma candidature suite à mes engagements et mes expériences professionnelles dans le domaine de l’environnement », affirme avec joie la présidente nouvellement élue.

Rappelons que le projet ISLANDS est initié par la COI et financé par l’Union Européenne. Il vise à contribuer au développement durable des Petits Etats Insulaires en Développement (PIED).

Natidja Hamidou

Suivez l’actualité aux Comores au quotidien et en continu avec Comores-infos.net

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*