Une tentative de braconnage de plus avortée

Ce vendredi 7 avril dans la soirée à Itsamia à Mohéli, plusieurs braconniers ont essayé de voler plusieurs tortues.  Un seul des braconniers a pu être attrapé, le reste du groupe a pris la fuite. A bord d’un bateau type Kwassa, 5 tortues sous marines ont été retrouvées. Selon les informations recueillies sur place, les braconniers venaient de Bambini dans l’île voisine d’Anjouan.braconnage

La situation est de plus en plus alarmante pour les défenseurs de cette espèce protégée car ils ont affaire à des bandes organisées et souvent armées. Il est ici question d’un marché stable que les braconniers cherchent à alimenter à Anjouan.

L’application de la loi qui prohibe la consommation de la viande de tortue sur l’ensemble du territoire national porte du tort aux environnementalistes. Les Rangers ( Eco gardes ) du parc marin de Moheli, avec tous les risques qu’ils prennent au péril de leur vie, voient souvent les braconniers partir sans la moindre amende et leur embarcations rendu. A l’heure actuelle, le parc marin Mohéli à pu mettre en place un partenariat avec d’autre groupe Anjouanais pour lutter contre ce fléau de braconnage. Rappelons que la complicité des jeunes locaux complique également la tâche.

M. Daroumi

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*