Vers un retour de Mohamed Bacar à Anjouan?

L’hypothèse d’un retour fracassant de l’ex-dictateur et séparatiste d’Anjouan prend de l’ampleur ces derniers temps. Celle-ci n’est pas prête de s’estomper dans la mesure où, la récente visite des autorités centrales à Anjouan a été l’occasion de voir plusieurs partisans de Bacar, accueillir le président Azali Assoumani par des slogans appelants au retour de l’enfant terrible de la politique Comorienne. En tout cas, les partisans de l’ancien homme fort d’Anjouan ne chôment pas pour faire de ce rêve, une réalité.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Sidi-bacar-msaidie

Chaque année, cette rumeur enfle comme une trainée de poudre, mais cette fois, les choses pourraient effectivement avancer. À la descente de l’avion, les autorités se sont empressées de saluer les partisans de Bacar qui eux avaient affiché des pancartes de remerciement au président Azali pour avoir ouvert la porte à un retour de leur idole. Si Djaffar Salim homme fort de Mohamed Bacar estime que son mentor pourrait reprendre ses activités politiques aussitôt rentré, les autorités quant à elles attendraient fermement ce retour pour enclencher la machine judiciaire et le broyer.

A.Athoumane

3 commentaires sur Vers un retour de Mohamed Bacar à Anjouan?

  1. Les partisans de Mohamed Bacar se trompent de cible bord.Ce n’est pas Imame Azali qui a déporté Mohamed Bacar à Benin.C’est Paris.Ils peuvent y faire leur demande.On dirait que ces derniers n’ont pas appris l’histoire coloniale française.Mohamed Bacar a trahi la France.Il est puni à vie au Bénin.

  2. Mohamed Bacar est un traître de la nation, il doit être jugé mais pas seul, avec tous les artisants de ce « cauchemar national » qui est le séparatisme.
    Cependant, qui va le jugé?Azali?
    Ce dernier est aussi un traître car lors du dernier débarquement de Bob Denard Azali a fui pour aller ce cacher à l’ambassade de France.
    En tant que chef des armés il aurait dû passer en cours martial.
    Mais aux Comores on a l’habitude de jeter des fleurs à ceux qui méritent une claque: Azali est redevenu pour la deuxième fois président de la république.
    La faute à qui?
    Que dieu maudisse les charlatans de la république!
    Que dieu bénisse les Comores!

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*