En ce moment

Viol sur mineur: Aboudou Soefo propose l’ablation chimique du violeur

«On assiste à une recrudescence du viol sur enfant mineur. Les parents des victimes, tout comme l’opinion en général, sont révoltés et s’insurgent haut et fort contre la Justice qu’ils considèrent comme étant complaisante face à ces délinquants sexuels. Une frange de l’opinion en arrive même à réclamer la peine capitale ou à défaut la perpétuité contre les auteurs de crime de viol sur enfant mineur.

Avant d’en arriver là, je pense qu’on peut se pencher sérieusement sur le recours à la castration chimique.
Contrairement à la castration physique qui consiste en l’ablation des testicules, la castration chimique conduit à l’inhibition du libido ( hufa maume) . Elle est pratiquée dans beaucoup de pays dans le monde surtout pour des viols d’enfants de moins de 13 ans. Que le débat s’ouvre et nous verrons où ça nous conduira »

Par Aboudou Soefo, ancien ministre

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*