En ce moment

Voici le document complet signé entre les Comores et la France à propos de Mayotte

En amont nous vous proposons de lire la réaction du député de Mayotte Mansour Kamardine:

[ Baromètre de Mayotte ] – Réaction de Mansour Kamardine suite à la « Signature du document cadre France Comores au palais de l’Elysée »

« J’appelle à l’ouverture immédiate d’un dialogue bilatéral sur l’intégration de Mayotte à la Commission de l’Océan indien et sur la normalisation de la participation des mahorais aux Jeux des îles de l’Océan indien.  »

Après avoir demandé et obtenu, avec l’appui populaire des Mahorais, le retrait de la feuille de route franco-comorienne de septembre 2017 vers la libre circulation des personnes entre l’Union des Comores et Mayotte, j’avais appelé à l’association des responsables mahorais à la définition d’un partenariat renouvelé entre la France et les Comores axé sur le renforcement de l’aide publique française au développement et à son conditionnement à l’efficacité de la lutte contre l’immigration clandestine.

Après de nombreux échanges avec le Quai d’Orsay, nous avons obtenu :

– L’abandon à toute référence à l’accord franco-comorien de 2003 qui s’inscrivait dans une logique de libre circulation à terme des personnes des Comores vers Mayotte ;

– Le renforcement substantiel des engagements comoriens en matière de lutte contre les trafics d’êtres humains et l’immigration des populations vers Mayotte, notamment à travers le démantèlement des ateliers de fabrication de kwassas qui concourt à l’immigration ;

– La structuration du partenariat renouvelé vers le développement des Comores pour favoriser le maintien des populations aux Comores et non plus la limitation du développement de Mayotte ;

– La participation des élus nationaux et surtout des élus territoriaux mahorais à la mise en œuvre et au suivi du partenariat.

Je considère que ce début de prise en compte par les autorités comoriennes du choix de 1974 des Mahorais de demeurer français est une étape prometteuse qui en appelle d’autres.

C’est pourquoi, comme je l’ai dit directement au Président comorien et au Président français lors des échanges au palais de l’Elysée, j’appelle à l’ouverture immédiate d’un dialogue bilatéral, en présence des représentants du 101ème département, concernant l’intégration de Mayotte à la Commission de l’Océan indien, la normalisation de la participation des mahorais aux Jeux des îles de l’Océan indien et que ces 2 sujets soient portés sans délai par la France à l’ordre du jour des organisations concernées (COI et CJIOI)./.

5 commentaires sur Voici le document complet signé entre les Comores et la France à propos de Mayotte

  1. Très chère diaspo , vous avez tout compris que malgré vos manifestations pour dénoncer la dictature du mort vivant azali , mais la France reste indifférente , la France oeuvre pour ses intétêts à Mayotte , raison de ces 150millions d’euros offerts à Azali et ses voyous dans le but de laisser Mayotte respirer et vivre pleinement son choix français . Alors , je veux vous dire chère diaspo qu’il serait mieux de mettre en marche le plan B , celui de l’élimination d’Azali , soit par empoisonnement , soit par un coup d’état qui doit être bien préparé et orgaosé là ba en France . C’est tout ce que rendre fier le euple comorien fatigué du mépris de ce malade pathologique . Le peuple comorien a compris qu’il ne peut pas compter à la France pour raisonner ce mort vivant Azali , donc le destin de notre pays est entre nos mains . Chère diaspo à l’extérieur où vous êtes , vos libertés ne porte pas des chaînes comme ce le cas de ceux qui se trouvent aux Comores , alors fini le temps de manifestations et mettez vous au plan B , élimination physique d’Azali , c’est la seule logique .

  2. Vive le choix des maorais , et au diable l’indépendance des comores corrompus . Il a fallu que la France jette quelque grains de ris aux soit disant autorités comoriennes pour qu’elles comprennent que Mayotte a fait son choix et ne reculera devant rien . Voilà la façon dont il faut jouer avec des autorités corrompues d’un état pauvre et mendiant .

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*