Vote de la diaspora : L’aveu d’impuissance du ministre en charge des élections

Le ministre en charge des élections a annoncé la fin du processus lié au vote de la diaspora. Dans un poste publié sur son mur Facebook, Houmed Msaidié dit assumer cet échec et promet d’apporter plus de précisions sur cette affaire très prochainement.

image

Le ministre en charge des élections, Houmed Msadié, a annoncé dans un poste publié sur son mur Facebook la fin du processus du vote de la diaspora.

« Le vote de la diaspora n’aura pas lieu cette fois-ci. Et ce n’est pas faute d’y avoir fortement cru, et ce n’est pas faute d’avoir sans relâche œuvrer pour, et ce n’est pas faute non plus de moyens financiers », a écrit le ministre de l’intérieur, cela après s’être fortement impliqué pour que le projet -un souhait du président de la république- voit le jour.

Le premier flic du pays dit assumer ce qu’il considère comme un échec et promet de ce fait, d’apporter plus de précisons sur cette affaire. S’adressant à la diaspora, il se veut optimiste.

« Vous faites peur à ces politiques étatistes qui donc n’adhèrent pas à l’initiative privée qui est l’un de moteur du développement du pays où vous résidez (…) et pourtant, nous devons vaincre ces peurs pour qu’ensemble, nous prenions le chemin de la bonne gouvernance et de la responsabilité », écrit le leader du parti Radhi.

M. Msaidié n’a pas manqué de remercier le Président de l’Union et les membres du gouvernement, la Commission de la diaspora établie en France ou encore les autorités Françaises « pour leur engagement et leur disponibilité à œuvrer pour la réalisation du vote de la diaspora ».

Dès le début du processus, certains partis politiques de la place s’étaient montrés réticents quant au vote de la diaspora, dénonçant « une mascarade ».

Maoulida Mbaé / Hzkpresse

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*