Wo nde kina, ils ont finalement été un des leurs

Lorsque le chef de publication du quotidien Alfadjr s’est mis au devant de la scène nationale sur le bandeau du mouvement des jeunes corrompus SI NDEKINA (comprendre « Nous Aussi »), nombreux autres jeunes avaient lancé un cri d’alarme pour dénoncer la manipulation politicienne au nom de la jeunesse comorienne. Dans cette force de jeunesse rebelle figurait monsieur Chamir, haut membre de l’association Lamha de Moroni.

Alors qu’au départ le jeune monsieur dénonçait l’ingérence de la politique dans l’initiative citoyenne du Mouvement du Onze Août, c’est contre toute attente que Chamir CHATOUA retourna sa veste pour rejoindre le cercle des jeunes proches du Secrétaire Général du Gouvernement. Un ami du mouvement Lamha avait une fois lancé qu’il faut qu’eux aussi aient la chance de voyager avec le Chef de l’Etat, comme le cas du jeune leader du mouvement SI NDEKINA qui avait été introduit dans une délégation du président Azali.

Ce retournement de veste reste mémorable puisqu’il est enregistré dans plusieurs vidéos tournées à Ngazidja et Mwali. On compte du doigt ces jeunes qui, se permettant de s’autoproclamer portes voix de la jeunesse, plongent à la pêche des intérêts partisanes. Dans un avenir proche l’histoire nous le rappellera.
Ce fils d’un ancien élu de la Convention pour le Renouveau des Comores, converti au clan Doumama (UPDC) depuis les dernières présidentielles, tente de créer un couloir propre pouvant permettre de rouvrir les portes de la CRC à son géniteur de père.

Finalement, les jeunes du SGG pourront afficher leurs sourires moqueurs devant les semblables de Chamir CHATOUA.

A. Hilali

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*